Au chevet des gélives - les conseils du jardinier Bernard Messerli | Coopération
X

Recherches fréquentes

Lifestyle
Jardin

Au chevet des gélives - les conseils du jardinier Bernard Messerli

Voici quelques précautions à prendre avant qu’une météo glaciale n’agresse vos plantes de balcon. Comment gérer, dès novembre, ces potées qui ont coloré votre été et que vous aimeriez retrouver en forme en fin de printemps.

PHOTO
Friedrich Strauss, DR
16 novembre 2020
On pense à protéger les plantes de sol, mais n'oublions pas les plantes en pot.

On pense à protéger les plantes de sol, mais n'oublions pas les plantes en pot.

Fuchsias, pétunias, pélargoniums (ou géraniums de balcon), impatiente du Cap, bégonias, datura, tibouchina, ces plantes dites «molles», car vivaces dans leur patrie d’origine, sont cultivées chez nous en annuelles. Cela signifie que lorsque le thermomètre commence à s’approcher du 0 °C, il faut faire un choix: les mettre au compost ou les protéger des morsures du froid.

Conseils jardin - Bernard Messerli

Le voile d'hivernage est parfait pour protéger les racines des plantes en pot du balcon ou de la terrasse.

Bonne santé requise

N’hivernez que des plantes en bonne santé. Otez les rameaux et les feuilles abîmés, chétifs, avec des colorations, voire décolorations bizarres. Il faut par ailleurs surveiller l’état de santé du végétal au repos et intervenir, par exemple, avec une huile contre des cochenilles. La taille de pré-hivernage consiste à bien aérer en supprimant quelques rameaux du centre de la plante. Celle-ci ne devrait pas dépasser les bords du récipient, voire être réduite à la dimension d’un melon. On ne parle pas ici des spécimens particuliers du genre pélargonium en cascade ou en pyramide, dont la taille se limite à raccourcir les rameaux latéraux.

Température, lumière et arrosage

Placer vos protégées dans un lieu offrant une température entre 5 et 10 °C serait une bonne moyenne pour les plantes d’origine méditerranéenne. Les tropicales méritent un peu plus: 12–15 °C. Dans le premier cas, le garage à vélos de l’immeuble se prête bien et, dans le second, c’est la cage d’escalier. Il importe que la température ne fluctue pas et que le lieu soit un peu ventilé.

On pense à protéger les plantes de sol, mais n'oublions pas les plantes en pot.

Pour les plantes à feuillage persistant, il est indispensable que la lumière (solaire), même faible, soit présente. Celles à feuillage caduc n’en ont pas besoin.

Si l’apport d’engrais a été stoppé depuis la fin de l’été, l’eau est vitale pendant toute la période d’hivernage, sauf pour les cactus. Disons que, même pour ces derniers, le substrat qui devient totalement sec n’est pas une bonne chose. La règle, c’est de maintenir le terreau un peu humide. Jamais d’eau stagnante ou de motte trempée!

Astuces pour les immobiles

Si vous souhaitez maintenir vos potées sur votre balcon, souvenez-vous que la partie la plus fragile de la plante se situe du côté des racines. Une possibilité serait de grouper tous les pots dans un cageot capitonné (entouré d’un plastique à bulles, d’une natte à double tissage, d’un voile d’hivernage ou d’une vieille moquette). Remplir les interstices avec de la paille hachée (dénichée au rayon animaux domestiques) et recouvrir la base des plantes d’un décimètre de ce matériau.

Une autre façon de se prémunir des dégâts de gel: doubler les pots avec des paniers ou de jolis cache-pots et remplir l’espace avec un paillage. Elégance et hivernage font ici bon ménage! 

 

conseils de pro

  • Rosiers en pot

Certains rosiers en pot, comme les miniatures, seront protégés en hiver selon la méthode de doublure de pot.

 

  • Hydroculture

Il est important de ne jamais exposer les bacs à réserve d’eau à la pluie et au gel.

 

  • Lauriers roses

Petits oliviers et lauriers roses hivernent sur la terrasse, pot entouré d’un paillasson, pied paillé et frondaison voilée.