X

Recherches fréquentes

Oman
Perle des Orients

Des airs de paradis

Randonner dans les montagnes, apprécier le silence du désert, se détendre sur des plages de rêve, se régaler de délices: Oman a de multiples attraits. Voici quatre bonnes raisons de visiter ce pays aux confins de la péninsule arabique.

02 mars 2020

1 Se dépenser sur les cimes

Tous les passionnés de randonnée trouveront leur bonheur à Oman, qui se trouve à 6 heures de vol de notre pays. D’octobre à mai, le thermomètre chute, assurant des températures agréables. C’est le moment idéal pour s’adonner à la marche dans ce sultanat du Moyen-Orient.

Les monts Hajar sont la principale attraction des randonneurs. S’étirant en demi-lune de Musan­dam jusqu’au nord-est du pays, ils abritent des villages de montagne isolés, de magnifiques oueds (lits de rivière asséchés) ponctués d’oasis verdoyantes, des grottes fraîches et des ravins escarpés. Les marcheurs y sont rares. Ils n’y rencontreront que quelques bergers ou fermiers. Il est donc conseillé d’engager un guide connaissant parfaitement les différents parcours.

Djebel Shams, le plus haut sommet du pays, est un lieu à nul autre pareil. Culminant à près de 3000 mètres, le «toit d’Oman» constitue une ascension assez simple sur le plan technique, que les lève-tôt pourront par conséquent effectuer en une seule journée.

Admirer le soleil couchant assis sur une dune est l’un des moments forts qu’offre tout voyage à Oman. 

2 Le silence hypnotisant du désert

Il existe peu d’endroits sur notre planète où absolument aucun écho de la civilisation ne parvient. Où le silence est si envoûtant. Où l’on se sent en si étroite communion avec la nature. L’immense désert du Rub al-Khali, surnommé le «Quart vide», appartient à cette catégorie de lieux magiques. Sur près de 700   000 m², de l’Arabie saoudite jusqu’au sud d’Oman, en passant par le Yémen, le Rub al-Khali est le plus vaste désert de sable au monde. C’est l’archétype même du désert tel qu’il est inscrit dans l’imaginaire collectif: des dunes à perte de vue dont la hauteur et la forme ont été façonnées par la force des vents.

Un paysage unique

Accompagné d’un guide expérimenté, le voyageur aura l’occasion de s’imprégner de ce paysage unique pendant quelques jours. A bord d’un véhicule tout-terrain (attention, il faut légèrement dégonfler les pneus!), il aura tout loisir de sillonner cette étendue fantastique dépourvue d’eau. Le soir venu, il pourra dans le sillage monter sa tente dans une cuvette, préparer un thé tout en admirant le soleil couchant enflammer les dunes.

Les arbres à encens aiment les sols secs et rocailleux. Oman est le plus gros producteur d’encens au monde. 

Et en y regardant de plus près, force est d’admettre que même dans la chaleur du désert (jusqu’à 60 °C en été), la vie a droit de cité. Avec un peu de chance, on peut apercevoir des chameaux noirs, des gazelles ou de petits lézards. En revanche, les Bédouins, qui menaient jadis des caravanes entières à travers le désert, ne sont plus là. Ils vivent aujourd’hui dans des maisons à la lisière du désert et élèvent des chameaux. En bordure du désert poussent également les tortueux arbres à encens (en photo ci-dessus), dont les feuilles n’émergent qu’au moment où il se met à pleuvoir. C’est de leur écorce que l’on tire la précieuse substance: les Bédouins l’incisent en avril. La résine, qui s’écoule lentement, sera récoltée quelques semaines plus tard. La première collecte est de moindre qualité. Celle-ci augmentera au fil des récoltes et de l’été. Oman est le plus gros producteur d’encens au monde.

Alternative: Ash Sharqiyah

Notre conseil: pour éviter de faire le déplacement jusqu’au sud, il est possible de vivre l’expérience unique du désert dans les sables d’Ash Sharqiyah (appelés également Ramlat al-Wahiba ou Wahiba Sands). Ce dernier, situé à 3-4 heures de voiture de Mascate, est certes moins étendu (12   000 km²), mais offre lui aussi des dunes de sable immaculées, et même un peu de confort avec ses campements de luxe. 

La région de Salalah est un paradis pour les baigneurs.

3 Plages de rêve à profusion

Les quelque 2000 kilomètres de côtes d’Oman sont essentiellement composés de plages de sable désertes, de récifs escarpés et de criques isolées. Au nord du pays, dans les environs de Mascate, on peut se détendre dans d’élégantes stations balnéaires.

Les amoureux d’aventure mettront le cap sur la côte est, étendue et peu peuplée, où règnent le sable et la mer au détriment de l’ombre. Les fabuleux récifs coralliens forment un véritable paradis pour les plongeurs.

Au sud, à Salalah, les «Caraïbes de l’Orient» offrent d’éblouissantes plages de sable blanc, des eaux turquoise et des palmeraies à perte de vue. Mais attention, en juillet et août tombe souvent une bruine qui couvre de fleurs toute la région. Salalah se remplit alors de touristes arabes profitant de la pluie et de la végétation luxuriante.

Le sultanat compte une centaine de sortes de dattes, un mets de bienvenue.

4 Cuisine métissée

La cuisine omanaise se distingue par un cocktail d’influences indienne, perse, maghrébine et méditerranéenne qui ravira les gastronomes. Il vaut la peine de goûter le shuwa, une viande enroulée dans des feuilles de bananier et cuite lentement pendant deux jours dans un puits sous le feu. Ou le mashuai, un plat de poisson au cumin, à la cannelle, aux graines de coriandre, au curcuma et au gingembre. Enfin, on pourra déguster partout le kawa, café omanais souvent aromatisé à la cardamome, à l’eau de rose ou au curcuma. Dans le sud du pays, en revanche, les habitants boivent plus volontiers du thé.

L’auteur a effectué le voyage à l’invitation de Bischofberger Reisen et d’Oman Air. 


Bon à savoir

  • Pour entrer à Oman, votre passeport devra être valable au moins six mois. Il convient également de déposer au préalable une demande de visa sur Internet.
  • Oman est un pays sûr, même pour les femmes voyageant seules.
  • Le sultanat se visite aisément, aussi bien dans le cadre d’un voyage de groupe qu’en solo.
  • Le pays est tolérant vis-à-vis de l’alcool. Les grands hôtels et restaurants ont des licences pour en servir.
  • Au quotidien, les femmes n’ont pas l’obligation de porter le voile. Pour entrer dans les mosquées, il est généralement demandé de porter un pantalon et des manches longues. Les femmes doivent se couvrir la gorge et le décolleté. Sur la plage, les bikinis sont proscrits. 

 


Marhaba à Oman!

Découvrir l’Orient

Bischofberger Reisen s’est spécialisée dans le Proche-Orient et l’Afrique du Nord. L’agence de voyages qui a pignon sur rue à Zurich propose un éventail de circuits à Oman, dans les Emirats arabes unis, en Iran, en Jordanie, en Israël et au Maroc. Le tour «Les incontournables d’Oman» (dès 2790 fr.) permet de découvrir les beautés du sultanat d’Oman en 9 jours, un circuit que Bischofberger organise fréquemment.

www.bischofberger-reisen.ch

 

Retour aux idées de voyages