En VTT dans les forêts de la Glâne | Coopération
X

Recherches fréquentes

En VTT dans les forêts de la Glâne

Les parcours dédiés au VTT ont pour la plupart été créés par des chevronnés. Nous en avons testé un de niveau «assez facile» dans la région de Romont (FR).

TEXTE
PHOTO
 VALENTIN FLAURAUD
05 octobre 2020

Notre tour débute par une descente abrupte et sinueuse. Les roues s’enfoncent dans de grands creux et bondissent sur des galets plutôt costauds. Pour le cycliste de route ou de chemin de campagne, gare à la chute. Le VTT en nature ne se pratique pas sans casque et les gants sont fortement conseillés.

Depuis la cabane forestière au-dessus de Prez-vers-Siviriez, à 8 km de Romont, dans le canton de Fribourg, notre parcours fi le sur 18 km balisés et dessine une boucle à travers la Glâne, enchaînant forêts, champs et marais. Vététiste passionné, Olivier Bu  y (41 ans) me guide et me conseille. Bientôt, mes jambes et mes bras s’en rendront compte: les deux-roues prennent ici une tout autre signification.

L’utilité des suspensions 


Les suspensions se règlent directement sur le guidon. Ayant oublié de les débloquer sur une pente, je comprends, à la dure, leurs énormes utilités pour éviter les chocs et les mauvaises surprises du relief! «Avec ce genre de matériel, il faut vraiment laisser travailler le vélo et être décontracté», lance Olivier Butty. Ce jeune père de famille emmène déjà ses deux filles sur ce tracé et donne des cours de vélo trial − la fameuse discipline où il faut franchir des obstacles. Il a en outre participé au balisage de certains parcours VTT de Romont avec son instigateur Antoine Jaquier. «L'entretien des itinéraires est principalement effectué par Antoine, car il faut débroussailler, contrôler les signalisations et couper certains arbres tombés.» Je m’habitue peu à peu à ma monture. C’est une véritable communion avec la nature.

Les forêts de conifères, de hêtres et de chênes se succèdent. Au marais de Naudry, nous faisons même une halte à un affût où sont présentées les diverses races d’oiseaux indigènes. Le plus éprouvant reste à venir, car nous évoluons entre 781 et 939 m d’altitude et bientôt quelques montées rythmeront la cadence.

Grâce à ces vélos à la capacité de pédalage impressionnante, je gère la grimpe sans problème, bien qu’essoufflé. Surtout garder le tempo et ne pas s’arrêter. Les coups d’œil sur le Moléson, la Dent de Lys et le Mont-Pèlerin me redonnent du cœur à l’ouvrage. Nous atteignons l’un des points culminants de notre virée, où deux vaches Highland aux longs poils roux nous accueillent au son d’un combat de cornes. Ici, on peut même admirer par temps clair le Mont-Blanc. Ce parcours – bien que jugé «assez facile» par les vététistes – doit être abordé avec humilité. Sur les montées et les descentes, attention aux racines, reliefs taquins, pierres et gros galets déstabilisants! Mais, rassurez-vous, on en ressort épaté par le VTT!

En Suisse Romande

Autres parcours VTT pour débutants

La Glâne compte huit parcours VTT balisés pour différents niveaux sur environ 200 km. Nous avons suivi le parcours F, dit «Crescendo», qui file sur 18 km et prend entre 1 h 30 et 2 h 30 selon la condition physique et les haltes. Pour tous renseignements, adressez-vous directement à l’office du tourisme de Romont. Olivier Butty précise qu’il y a de nombreux parcours dans chaque canton et qu’il suffit de s’adresser aux offices du tourisme de la région ou de surfer sur le site de SuisseMobile.

Bon à savoir !

Les conseil du vététiste

 

  • Equipement «Un casque adapté et des gants en cas de chute. Des lunettes contre la poussière, tout comme un petit matériel de réparation (chambre à air, pompes ou cartouches CO₂, trousse multioutils) et un smartphone. Ne pas oublier à boire et des barres fruitées.» 

 

  • Suspensions du vélo «Chaque fourche ou suspension est différente. Pour faire simple, il faut ouvrir ou débloquer la suspension lorsque le terrain l’exige (descente, racines, etc.).»

 

  • Premier parcours VTT pour les profanes «Connaître son niveau physique et technique. Préparer son parcours, car on peut vite se perdre en forêt. Vérifier l'état de son vélo: frein et pression des pneus. Rouler décontracté et respecter les distances avec ses collègues et les autres utilisateurs du parcours.»

 

  • Les 8 parcours VTT de Romont «Les trois premiers ont été créés dans les années 1990 par la Jeune chambre internationale de la Glâne. Par la suite, Antoine Jaquier, une figure du VTT de la région, a balisé les autres. Depuis, ils ont subi quelques modifications afin de les adapter à l'évolution technique de la pratique.» Ndlr: cartes disponibles à l’office du tourisme de Romont.

 

  • L’entretien des parcours «Il s'agit principalement de débroussailler, contrôler le balisage et couper certains arbres qui sont tombés. Si ce travail n’est pas fait, la nature reprend rapidement ses droits et certains tronçons ne seraient plus accessibles en VTT!»

  • Préparation Avant de partir, il est important de vérifier l’état de son VTT, de préparer son parcours et, bien sûr, de connaître sa condition physique.