X

Recherches fréquentes

éVASION
PATRIMOINE UNESCO

Les montagnes sens dessus dessous

Comment de la roche ancienne peut-elle être posée au-dessus d’autres roches 200 millions d’années plus jeunes? La réponse à cette énigme se trouve dans les magnifiques montagnes du «haut lieu tectonique Sardona», inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco.

TEXTE
29 juin 2020
Les Tschingelhörner du côté glaronais, à gauche du Martinsloch.

Les Tschingelhörner du côté glaronais, à gauche du Martinsloch.

«Personne ne me croirait. On me prendrait pour un fou», se disait en 1841 le géologue suisse Arnold Escher von der Linth. Il savait ce qui l’attendait s’il révélait sa théorie, car son père Hans Conrad était déjà arrivé à la même conclusion 40 ans avant lui – à savoir que certaines roches anciennes des Alpes glaronaises se trouvent au-dessus de roches plus jeunes. «C’est une ineptie», clamaient les géologues de l’époque, «c’est tout simplement impossible». Les Escher père et fils n’ont pas eu la chance de vivre assez longtemps pour voir leur théorie confirmée, vers la fin du XIXe siècle. Depuis, il a été prouvé que la région a été le théâtre de ce que l’on appelle un chevauchement. Mais ce phénomène naturel n’a été expliqué que plus tard, dans les années 1960.

Plusieurs millions d’années

La poussée de la plaque continentale africaine sur la plaque européenne a soulevé une masse de roche ancienne qui a alors recouvert de la roche plus récente sur au moins 35 km. Le phénomène s’est produit il y a environ 20 à 25 millions d’années dans le centre de la Terre et a duré plusieurs millions d’années.

Ce n’est qu’après la formation des Alpes et l’érosion qui a suivi que les montagnes sont apparues sens dessus dessous: le verrucano, grès conglomératique rougeâtre à verdâtre vieux de 250 à 300 millions d’années, repose au-­dessus d’un flysch gris-brun-noir vieux «seulement» de 35 à 50 millions d’années. En de nombreux endroits, les deux couches de roche sont séparées par la «ligne magique», une bande jaune constituée d’une couche de calcaire qui, à l’époque, a agi comme une sorte de lubrifiant. Cette ligne est le signe le plus frappant de ce phénomène naturel – dénommé «chevauchement de Glaris».

Martinsloch du côté grison: quelques jours en mars et septembre le soleil brille pendant environ 2 minutes à travers le trou de l'Elmer Kirchturm.

Tellement de choses à découvrir…

Certes, ce n’est pas le seul chevauchement observé à travers le monde, mais c’est le plus visible – ce qui en fait un lieu unique. Il est un témoignage du passé géologique de la Terre, y compris pour les profanes. C’est l’une des raisons pour lesquelles le «haut lieu tectonique Sardona» a été inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco en 2008. La région s’étend sur plus de 300 km2, répartis entre les cantons de Glaris, des Grisons et de Saint-Gall.

La plus grande partie des paysages de haute montagne alpine se découvrent de préférence à pied. L’isolement et l’authenticité des lieux font tout l’attrait de ce patrimoine mondial: citons par exemple, le Segnesboden, au-dessus de Flims, avec vue sur le Tschingelhörner, le Martinsloch et la «ligne magique». Ou bien la vallée de Calfeisen, avec Saint-­Martin et l’ancien hameau des Walser, la vallée du Murgtal avec les idylliques lacs Murgseen, ou la vallée de Mürtschen avec les arolles (pins cembro) les plus au nord d’Europe centrale. Sur le «haut lieu tectonique Sardona», le visiteur n’a que l’embarras du choix.

PHOTOS: © UNESCO-Welterbe Tektonikarena Sardona/ Ruedi Homberger, Arosa/ Thomas Kessler Visuals


Patrimoine mondial de l’UNESCO

Série de Coopération (4)

Le label «Site du Patrimoine mondial» de l’Unesco est attribué exclusivement à des sites culturels et naturels d’une «valeur universelle exceptionnelle». La Suisse compte une dizaine de sites inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco. Tous figurent parmi les trésors naturels et culturels les plus importants de notre pays – des lieux à visiter et à découvrir impérativement. «Coopération» présentera quelques-uns de ces sites au cours des prochaines semaines.

www.whes.ch

 



 

Le chemin du patrimoine mondial de Sardona mène aux Murgseen.

Haut lieu tectonique Sardona

A ne pas manquer

1. Randonnée: suivez le chemin «Sardona-Welterbe-Weg» (chemin du patrimoine mondial) comprenant six étapes d’une journée, de Filzbach (GL) à Flims (GR), avec près de 8000 mètres de dénivelé.

2. Escalade: partez de Fidaz (GR) pour emprunter la via ferrata la plus ancienne existant encore en Suisse, sur les falaises du Flimserstein.

3. Expédition: l’«expédition Tschinglen» comprend le trajet en train d’Elm (GL) à Tschinglenalp et une boucle avec géoguide de 3 heures.

Réservation sur: www.whes.ch/fr/sho