X

Recherches fréquentes

Zoom
Thermoludisme

Retour aux sources

La Suisse est riche en thermes aux vertus bienfaisantes. Grâce au boom du thermoludisme – les bains pour le plaisir – chacun peut profiter de l’eau régénératrice.

PHOTO
Valentin Flauraud
03 février 2020

Au cœur du grand bassin des Bains de Lavey (VD), Laila et Oana nagent dans le bonheur à 36 °C. Puisée à 65 °C à 600 m de profondeur, l'eau thermale la plus chaude de Suisse est refroidie avant d'être injectée dans les piscines.

La température dégringole, le givre fige les chaises longues, mais on en a cure! A travers les bancs de vapeurs, les premiers rayons du soleil taquinent l’étendue bleue des Bains de Lavey (VD). Dans l’eau à 36 °C jusqu’au cou, Laila et Oana (25 ans toutes les deux) s’enfilent en sens inverse dans le parcours à courant activé, au cœur du grand bassin. Des baigneurs matinaux, étonnés, observent les deux sœurs. Cette attraction est pourtant prévue pour la nage à contre-­courant. Mais il est tellement plus agréable de se laisser entraîner sans résistance par le puissant tourbillon. Bienvenue à l’ère du thermoludisme!

Le thermoludisme, c’est l’utilisation de l’eau thermale sous toutes ses formes pour la détente et le bien-être, déclinée en parcours aquatiques, vagues, remous, jacuzzis, lits à bulles, buses de massage, cols de cygne, cascades, rivières, grottes, geysers, auxquels s’ajoutent marbres chauds, zones de repos, hammams, bains turcs, solarium, inhalatorium, odorarium… Souvent aux plaisirs des bains s’associent des soins esthétiques ou relaxants, un espace fitness, des cures de détox, minceur ou de remise en forme. Parfois aussi des toboggans, des pataugeoires, même si ce n’est pas le cas aux Bains de Lavey où l’accès aux plus petits est restreint pour préserver «l’esprit» des lieux.

«Les gens viennent chez nous pour prendre soin d’eux, s’offrir un moment de détente, y trouver le calme, profiter d’un cadre naturel inspirant, comme dans une bulle pour se relaxer hors du stress quotidien», souligne Sylvie Michaud, directrice des Bains de Lavey. Entre musique classique subaquatique, forfait romantique avec nuitée au Grand Hôtel des Bains, baignade hivernale nocturne à la lueur des chandelles ou pause silence devant un feu de bois, les hédonistes ont ici l’embarras du choix.

«Les bains thermaux restent une expérience spéciale, un petit luxe accessible»

Laila (25 ans)

Se jeter à l’eau

Les Bains de Lavey comptent d’ailleurs parmi les pionniers du thermoludisme, suite à la reprise du site en 1999 par le groupe français Eurothermes. A cette époque, le thermalisme traditionnel à des fins thérapeutiques et médicales subit en Suisse le contrecoup de la nouvelle assurance-maladie de base obligatoire (LAMal), qui rend très restrictif le remboursement des cures. Les thermes doivent donc se jeter à l’eau: ils misent sur le volet «ludique», souvent en juxta­position – mais dans une structure distincte – à l’institution médicale. Le secteur bouillonne d’idées pour rivaliser avec les parcs aquatiques, spas et centres de wellness urbains qui se multiplient.

«Aujourd’hui, les Bains de Lavey drainent en moyenne 420000 visiteurs par an», précise Sylvie Michaud. On vient en couple, en solo, en groupes d’amis ou en famille. Il y a aussi les habitués qui s’offrent une trempette quotidienne depuis presque 40 ans. Parce qu’elle n’est pas aussi assidue, Laila, qui travaille dans la communication à Genève, apprécie d’autant plus la détente en eaux chaudes: «Pour moi, les bains thermaux restent une expérience spéciale, un petit luxe accessible», confie-t-elle.

Besoin «d’être»

La baignade en eaux thermales attire toujours plus de gens désireux de se reconnecter avec la nature et les traditions locales ou en quête d’alternative pour guérir, améliorer leur santé ou prévenir les maladies. Nicolas Délétroz, responsable de l’Observatoire valaisan du tourisme, voit dans le succès du thermoludisme, notamment alpin, l’importance croissante du besoin «d’être» par rapport à celui de «faire». Associée aux bains, la montagne devient lieu de relaxation, de contemplation, de retour sur soi et plus seulement d’activités sportives à tout prix.

Magnésium, soufre, calcium, potassium... Selon sa teneur en minéraux, l'eau présente des vertus particulières: anti-âge, apaisante, anti-inflammatoire ou encore cicatrisante.

Le thermoludisme n’est-il pas en quelque sorte un retour aux sources? Appréciés dès l’Antiquité romaine, nos bains s’étaient convertis au Moyen Age en véritables lieux d’activité sociale, rappelle l’historien Quirinus Reichen dans le Dictionnaire historique de la Suisse. Mais après la Réforme, la baignade – jugée un peu trop joyeuse par les Eglises – fut réprimée.

A l’âge d’or du thermalisme, au milieu du XIXe siècle, la Suisse recensait 350 sources thermales fréquentées par les touristes aisés de toute l’Europe, à l’instar des Bains de Lavey. Avec les nouvelles habitudes de vacances de l’après-guerre, le thermalisme tel qu’il était conçu jusqu’ici s’effondra. On mit dès lors au premier plan la valeur minéralogique des eaux et leurs indications médicales.

Pour tirer le meilleur parti de l'eau thermale, les zones de repos permettent d'alterner moments de baignade et pauses.

«Puiser dans les fondements du patient»

Dr Michael Norberg

Dr Michael Norberg FMH en chirurgie orthopédique, Centre Médical de Lavey-les-Bains (VD)

FMH en chirurgie orthopédique, Centre Médical de Lavey-les-Bains (VD)

Selon l’Office fédéral de la santé publique, les sources thermales sont «celles dont l’eau, en raison d’une propriété chimique ou physique particulière et sans avoir subi de modification dans sa composition naturelle, exerce ou permet d’attendre un effet curatif scientifiquement reconnu». Quelles sont les propriétés de l’eau à Lavey?

Dans l’eau chaude, les mouvements sont plus aisés, améliorant ainsi la mobilité. Les oligoéléments passent la barrière cutanée et agissent en profondeur sur les organes malades et participent à leurs défenses immunitaires. L’eau présente par ailleurs des vertus apaisantes, anti­oxydantes, régénératrices, anti-âge ou antiallergiques. Pour les visiteurs occasionnels, on peut compter sur un effet lissant passager de la peau, mais aussi anti-inflammatoire et antalgique (diminuant la douleur).

Dans quels cas la médecine thermale est-elle efficace?

Dans le contexte d’approches naturelles, sans chimie, la médecine thermale a une vision globale de la personne, au-delà de l’organe souffrant. Dans le cas d’affections chroniques affectant la personne dans son ensemble, le traitement thermal peut constituer une alternative à la médication, puisant dans les fondements du patient pour amorcer une guérison. Le pouvoir anti-inflammatoire de l’eau thermale est préconisé contre les rhumatismes, l’arthrose ou la goutte. Les vertus cicatrisantes de l’eau de Lavey sont utilisées pour le traitement des grands brûlés.

Existe-t-il des contre-indications?

Lors de problèmes cardiaques non stabilisés (ex. infarctus du myocarde récent), la pratique du thermalisme est absolument contre-indiquée. Les femmes enceintes prendront l’avis de leur médecin. Pour les tout jeunes (0-1 an), il importe de ne pas dépasser les durées d’une minute par mois d’âge, si le centre thermal les accepte. Certains n’autorisent pas les enfants de moins de 4 ans du côté thermoludique pour des raisons de sécurité, mais pas pour des raisons médicales.


 

Valais

1. Bains d’Ovronnaz

Ludiques et revitalisants pour toute la famille, avec une pataugeoire dédiée aux tout-petits.

Horaires: tous les jours 8h30-20h, ve 8h30-21h

www.bains-ovronnaz.ch

2. Loèche-les-Bains

Destination «wellness» traditionnelle, voit jaillir chaque jour 3,9 millions de litres d’eau thermale naturelle à 51 °C qui alimentent ses nombreux bassins, dont les Leukerbad Therme.

Horaires: tous les jours 8-20h

www.leukerbad-therme.ch

3. Bains de Brigerbad

En mains du groupe français Eurothermes, avec 12 bassins intérieurs et extérieurs, de tailles et températures différentes.

Horaires: tous les jours 9-21h

www.thermalbad-wallis.ch

4. Bains de Saillon

Plantés au cœur des vignobles et dotés d’un complexe hôtelier. La Rivière Thermale serpente sur près de 120 mètres de longueur.

Horaires: tous les jours 8-21h

www.bainsdesaillon.ch

Vaud

5. Bains de Lavey

Avec trois bassins d’eau naturellement chaude entre 33 et 36 °C. Nichés au pied des Dents-du-Midi, au cœur de la vallée du Rhône.

Horaires: di-je 9-21h, ve-sa 9-22h

www.bains-lavey.ch

6. Centre thermal d’Yverdon-les-Bains

A l’extrémité du lac de Neuchâtel, au bénéficie d’un climat doux et d’un contexte citadin. Ses eaux à haute teneur en soufre étaient exploitées dès le Moyen Age.

Horaires: lu-sa 8-21h, di et fériés 8-19h

www.bainsyverdon.ch

Fribourg

7. Bains de la Gruyère

A Charmey, trois vastes bassins chauffés à environ 34 °C, complétés par une zone nordique et une zone orientale.

Horaires: lu-je et di 9-21h, ve-sa 9-22h

www.bainsdelagruyere.ch

Genève

8. Bains de Cressy

Sous une large verrière tropicale propice à la détente. Les bains s’animent le week-end avec un jardin ludique pour les familles.

Horaires (tous publics): lu-ve 12-21h, sa-di 9-20h (oct-mai)/9-18h (juin-sept)

www.bainsdecressy.ch

Grisons

9. 7132 Therme

A Vals, les thermes conçus par l’architecte Peter Zumthor, se parent de murs rectangulaires constitués par 60000 dalles de quartzite empilées.

Horaires (tous publics): lu-ma 11-18h, me-di 11-20h

www.therme-vals.ch

10. Bogn Engiadina

A Scuol, dans les montagnes de Basse-Engadine, six types de bains intérieurs et extérieurs au charme historique.

Horaires: tous les jours 8-21h45

www.bognengiadina.ch

Argovie

11. Baden

Les eaux thermales les plus riches en minéraux de Suisse étaient connues à l’époque romaine sous le nom d’Aquae Helveticae. Les bassins du Limmathof Baden Hotel & Spa sont chargés d’histoire.

Horaires: ma-di 9-22h, lu 12-22h

www.limmathof.ch

12. Bad Schinznach

La source d’eau soufrée la plus abondante et la plus équilibrée de Suisse, avec un espace Aquarena fun.

Horaires: tous les jours 8-22h

www.bad-schinznach.ch

13. Bad Zurzach

Un monde aquatique et un paradis du bien-être avec 9 bassins et 14 saunas et bains de vapeur.

Horaires: tous les jours 8-22h

www.thermalbad.ch

Saint-Gall

14. Tamina Terme Bad Ragaz

Voici plus de 600 ans, les curistes étaient enroulés dans un drap et plongés dans les eaux chaudes des gorges de la Tamina.

Horaires: tous les jours 8-22h, ve 8-23h

www.taminatherme.ch


Un secteur en ébullition

La Suisse dans le top 20

Selon le Global Wellness Institute (GWI), le secteur mondial des thermes génère environ 55 milliards de francs. Il se concentre en Asie et en Europe, reflet d’une longue tradition sur ces deux continents liée aux vertus curatives de l’eau. Au dernier classement international du GWI (2017), la Suisse se hisse à la 15e place, juste derrière la France. Malgré les difficultés économiques de certains établissements helvétiques, le secteur y génère quelque 468 millions de francs. Ce chiffre englobe bains et activités annexes (wellness, hôtellerie, restauration). Le GWI recense 73 thermes en Suisse (dont une vingtaine agréés par l’Office fédéral de la santé publique). Le Japon, pays des sources chaudes par excellence, en recèle quelque 21000, soit près des deux tiers dans le monde!