X

Recherches fréquentes

éVASION
PATRIMOINE UNESCO

Sur les traces des Lacustres

Il y a 5000 ans, nos ancêtres vivaient dans des constructions lacustres installées au bord des lacs. Une culture disparue que l’on peut malgré tout redécouvrir grâce à la technologie numérique, des reconstitutions et diverses expositions.

PHOTO
Laténium/M. Juillard, B. Arnold
22 juin 2020
Reconstruction d'un village palafittique au Laténium  à Hauterive (NE).

Reconstruction d'un village palafittique au Laténium à Hauterive (NE).

Garer son véhicule dans un parking souterrain s’apparente parfois à un voyage dans le temps. C’est le cas dans le parking de l’Opéra à Zurich. C’est à cet endroit que les Lacustres avaient élu domicile, il y a de cela 5000 ans. Il est possible d’en découvrir les derniers vestiges dans une petite exposition dans le parking. Les fouilles de Zurich ne représentent qu’une infime partie des recherches sur la vie des Lacustres, dont les premières ont démarré il y a 150 ans.

A l’époque, le spécialiste de l’Antiquité Ferdinand Keller avait développé une théorie sur le mode de vie au bord des lacs, dans laquelle le terme «lacustre» apparaissait pour la première fois. Selon le chercheur, ces habitants auraient vécu dans des maisons bâties sur des plateformes au-dessus de l’eau pour se protéger des animaux sauvages et des tribus ennemies. La théorie de Ferdinand Keller a marqué pendant près de 100 ans nos représentations de la vie des Lacustres, cependant elle ne s’est vérifiée qu’en partie. Car d’autres vestiges de maisons lacustres découverts par la suite ont révélé qu’elles ne s’étaient jamais trouvées au-dessus de l’eau, si ce n’est en période de crue.

L'intérieur d'une maison de l'âge du bronze reconstruite au Laténium.

Même si la théorie du spécialiste n’était pas tout à fait exacte, il n’en reste pas moins que les vestiges découverts dans les lacs revêtent une énorme importance pour l’étude de l’Antiquité dans la région des Alpes. De nombreuses matières organiques ont en effet été préservées durant des siècles dans le limon des lacs, à l’abri de l’oxygène. La signification de ces vestiges est telle qu’elle a conduit à l’inscription de 111 sites palafittiques de Suisse, d’Allemagne, d’Autriche, d’Italie, de France et de Slovénie au Patrimoine mondial de l’Unesco (dont 56 d’entre eux se trouvent en Suisse).

Des civilisations disparues

Partir à la découverte des anciens villages palafittiques permet de contempler de magnifiques paysages au bord de l’eau. Par exemple à Arbon, sur le lac de Constance, à Meilen et à Zurich, sur le lac de Zurich, à Kehrsiten, sur le lac des Quatre-Cantons, à Versoix, sur le lac Léman ou bien à Auvernier, sur le lac de Neuchâtel. D’autres sites archéologiques plus modestes font aussi partie du Patrimoine mondial. Ils se trouvent sur les rives de lacs plus petits comme le Nussbaumersee (TG) ou encore le lac de Burgäschi (SO).

Un plongeur près de Cortaillod (NE) cherche des traces de civilisation.

Certes, il est dommage que de nombreux sites soient aujourd’hui immergés. Mais les technologies modernes permettent d’en avoir un aperçu. Grâce, notamment, aux cartes interactives disponibles sur www.palafittes.org à afficher sur son smartphone pendant la visite. Il est ainsi possible de découvrir les sites de l’Unesco en écoutant de brefs récits sur la vie d’antan. Le musée Laténium de Hauterive et le musée de Gletterens, sur les rives du lac de Neuchâtel, permettent d’en savoir plus sur cette époque. A Wauwil (LU), au bord du lac de Sempach, on peut aussi admirer des répliques de ces maisons antiques.

Lien pour la carte interactive: www.palafittes.org


Patrimoine mondial de l’UNESCO

Série de Coopération (3)

Le label «Site du Patrimoine mondial» de l’Unesco est attribué exclusivement à des sites culturels et naturels d’une «valeur universelle exceptionnelle». La Suisse compte une dizaine de sites inscrits au Patrimoine mondial de l’Unesco. Tous figurent parmi les trésors naturels et culturels les plus importants de notre pays – des lieux à visiter et à découvrir impérativement. «Coopération» présentera quelques-uns de ces sites au cours des prochaines semaines.

www.whes.c


Sites palafittiques autour des alpes

A voir, à faire

1. Marche: flâner sur le pont de bois entre Hurden (SZ ) et Rapperswil (SG), là où, jadis, les Lacustres traversaient le lac.

2. Baignade: plonger dans l’eau fraîche du Nussbaumersee (TG), entre Winterthour et Frauenfeld.

3. Musée: visiter le Laténium à Hauterive (NE) pour découvrir des reconstitutions de maisons et d’objets de l’époque des Lacustres.

Réservation sur: www.whes.ch/fr/shop