C'est le mois du véganisme | Coopération
X

Recherches fréquentes

à LA UNE
ZOOM

C'est le mois du véganisme

Comment et pour quelles raisons devenir végane? Qu’est-ce que cela signifie? A l’occasion du Veganuary, le mois de janvier végane, nous répondons de façon simple à 31 questions, soit le nombre de jours en janvier, concrètes sur ce mode de vie.

PHOTO
shutterstock
11 janvier 2021

1. Veganuary, ça veut dire quoi?

Il s’agit de l’association des deux mots anglais «vegan» et «January» (janvier).

2. Et en quoi est-ce que ça consiste?

Pendant un mois, la règle est de s’alimenter sans consommer aucun produit d’origine animale. La campagne a été lancée pour la première fois en 2014, en Grande-Bretagne. Elle vise à encourager le plus grand nombre à changer d’alimentation pendant un mois.

3. Qu’est-ce qu’être végane?

Un mode de vie végane consiste à vivre sans aucun produit d’origine animale. C’est-à-dire pas de viande, ni poisson, ni fruits de mer, ni produits laitiers, ni œufs, ni miel dans l’alimentation, mais également pas de vêtements ni objets et ustensiles en laine, en cuir, en soie ou en corne.

4. Pourquoi adopte-t-on ce mode de vie?

Des sondages montrent que la décision est principalement motivée par des questions de bien-être animal, de protection de l’environnement ou de santé personnelle. Elle peut aussi être le fruit d’autres réflexions, comme le souhait de faire quelque chose contre la faim dans le monde.

5. Quelle est l’origine du mot végane?

Il s’agit d’une évolution du végétarisme. Le mot a été utilisé pour la première fois par l’Anglais Donald Watson (1910-2005), fondateur de la Vegan Society, qui l’a formé en combinant le début et la fin du mot veg-etari-an (végétarien), parce que «le véganisme commence par le végétarisme dont il est l’aboutissement logique», expliquait-il.

6. Qui mange végane en Suisse?

Un récent sondage révèle que 2,5% des habitants de notre pays ont adopté une alimentation végane en 2020, dont trois quarts de femmes.

7. Manger végétalien ou végane, c’est pareil?

Dans le langage courant, cela signifie la même chose. Manger végétalien, c’est adopter un régime 100% d’origine végétale. Le véganisme comprend un mode de vie et une culture qui lui sont propres, en renonçant aux produits d’origine animale.

8. Une alimentation misant sur les aliments d’origine végétale a-t-elle une influence positive sur la santé?

Les études portent pour l’instant seulement sur une alimentation végétarienne à haute teneur végétale. Les résultats montrent que selon le mode de vie (être non-fumeur, faire du sport, consommer peu d’alcool), elle a un effet positif sur le système cardiovasculaire, l'hypertension et le poids.

9. Risque-t-on certaines carences avec une alimentation végane?

Pas si elle est équilibrée et variée. Avec une exception: la vitamine B12. Comme on la trouve exclusivement dans les aliments d'origine animale, il faut miser, à long terme, sur un complément alimentaire B12 dans le cadre d’un régime végane.

10. A côté de la vitamine B12, à quels autres nutriments et minéraux faut-il veiller?

En particulier à l’apport en acides gras oméga-3 des huiles de haute qualité, en fer, en calcium, en iode, en zinc et en protéines.

11. Les véganes manquent-ils de fer?

Des études montrent qu’ils n’ont pas un risque plus élevé que les autres de carence en fer. Le soja, le tofu, les scorsonères, les épinards, les légumineuses, les produits complets, les noix et les amandes contiennent beaucoup de fer.

12. Existe-t-il des groupes de personnes auxquels ce type d’alimentation convient moins bien?

Pour les personnes ayant des besoins spécifiques, comme les personnes âgées, les malades, les femmes enceintes ou allaitantes et les enfants, l’alimentation végane n’est pas recommandée.

13. Comment absorber suffisamment de protéines?

Il suffit de manger sur une journée trois à quatre portions de sources de protéines végétales, comme le soja (tofu, edamame ou drink au soja), les légumineuses, les produits à base de céréales complètes, les pommes de terre et les noix. Consultez le document «Vegan simple et facile» pour en savoir plus (notamment en matière de portions): coop.ch/brochures 

14. Ne risque-t-on pas de perdre de la masse musculaire avec une alimentation strictement végétale?

L’important est d’absorber suffisamment de protéines, mais aussi qu’elles soit diversifiées et en adéquation avec l’entraînement. Des sportifs de haut niveau tels le champion de formule 1 Lewis Hamilton, la joueuse de tennis Venus Williams, l’athlète Carl Lewis ou le numéro un mondial de tennis Novak Djokovic mangent végane et ne se plaignent d’aucune réduction de leurs performances physiques.

15. Sur la durée, les véganes ont-ils besoin de compléments alimentaires?

Oui, en vitamine B12. Si, après un changement d’alimentation, des problèmes de santé apparaissent, comme une fatigue permanente par exemple, il convient de consulter un médecin. Il décidera alors si des produits de substitution sont nécessaires et lesquels conviendraient.

16. Où puis-je m’informer sur l’alimentation végane?

Auprès de l’organisation Swissveg ou Vie végane, média de la culture végane et de la cause animale.

17. Quel est l’impact d’une alimentation végane sur l’environnement?

Les spécialistes sont unanimes: l’adoption d’une alimentation végétale peut clairement réduire l’empreinte écologique. Pour plus d’informations à ce sujet, consultez le site du WWF.

18. Des avocats d’Israël, des noix de cajou d’Inde, du quinoa du Pérou... Consommer ces produits, ce n'est pas très bon pour le climat et l'environnement, non?

Une alimentation végétale est plus favorable au climat. Mais ces produits peuvent présenter des problèmes par rapport à leur culture (consommation d’eau) et à leur transport (avion), entre autres. Plus on consomme local, de saison et bio, mieux c’est pour l’environnement. Le transport aérien est interdit pour les produits Naturaplan de Coop dotés du Bourgeon.

19. L’alimentation végane fonctionne donc aussi en appliquant le principe «manger local et de saison»?

En effet, les calendriers des saisons des fruits et des légumes permettent de bien choisir ses produits. Vous en trouverez un sur: coop.ch/brochures

20. Les produits véganes sont-ils signalés sur leurs emballages, pour que l’on puisse bien les reconnaître en faisant ses courses?

Oui. Le label V de l’Union européenne (un «V» vert sur un cercle jaune avec la mention «vegan») est un label de qualité internationalement reconnu.

21. Les véganes doivent-ils vraiment renoncer à beaucoup de choses?

Etant donné que de plus en plus de personnes adoptent une alimentation végane, les alternatives sont elles aussi de plus en plus nombreuses. Le choix est particulièrement vaste pour les alternatives à la viande et aux produits laitiers.

22. Comment cuisine-t-on végane?

On trouve de nombreuses recettes véganes sur le web – notamment Fooby. Les œufs sont souvent remplacés par des bananes, le beurre par de l’huile végétale, le lait de vache par une boisson végétale, le miel par du sirop d’érable et la gélatine par de l’agar-agar.

23. La levure est-elle végane?

Les levures sèches et fraîches sont véganes, car il s’agit dans ce cas de micro‑organismes unicellulaires, qui appartiennent au règne des champignons.

24. Qu’en est-il du vin?

Lors de la clarification du vin, les vignerons utilisent de la gélatine ou d’autres produits d’origine animale. Dans ce cas, le vin n’est pas végane. Mais il existe également des méthodes véganes.

25. Et la bière?

Tant que la bière ne contient aucun ingrédient d’origine animale, comme le miel, elle est végane. Il convient en outre d’interroger la brasserie, car la colle utilisée pour les étiquettes peut contenir des produits animaux.

26. Quels produits véganes sont particulièrement appréciés?

Les burgers végétaux représentent plus d’un cinquième du chiffre d’affaires généré par l’ensemble des burgers chez Coop. Quant aux émincés véganes, ils représentent 9% par rapport aux émincés de poulet.

27. Durant le semi-confinement au printemps, comment les achats des clients de Coop ont-il évolué en ce qui concerne les produits véganes?

Ces produits ont enregistré des ventes record chez Coop. Et sur toute l’année, plus de 30% des personnes qui ont acheté des alternatives à la viande à base de plantes ont testé cette gamme pour la première fois.

28. Qui les achète?

Les femmes achètent toutes les catégories de cette gamme plus souvent que la moyenne. Ce sont les alternatives au fromage qui présentent la différence la plus flagrante. Les jeunes femmes de moins de 30 ans et les femmes de 50 à 60 ans sont les plus représentées.

29. Quelles raisons les clients donnent-ils lorsqu’ils n’achètent pas de produits véganes?

Selon notre étude, 37% déclarent préférer l’original et 13% indiquent qu’ils n’aiment pas ces produits.

30. A quels produits non véganes les personnes interrogées renonceraient-elles le plus difficilement?

L’étude révèle que la moitié renoncerait plus difficilement à la viande (49%), puis au lait (36%) et au fromage (25%).

31. Comment évolue la consommation de produits de substitution à base de plantes?

41% des personnes interrogées estiment qu’elles consommeront plus souvent ce type d’aliments dans cinq ans. 

Sources: Statista, WWF, Vegane Gesellschaft Schweiz, étude de marché de Coop sur la consommation d’aliments d’origine végétale en collaboration avec l’institut Link, réalisée en ligne auprès de 2247 personnes de 15 à 79 ans dans toute la Suisse