D'un château à l'autre | Coopération
X

Recherches fréquentes

TOURISME
LENZBOURG

D'un château à l'autre

Perché sur son rocher, le château de Lenzbourg surplombe la bourgade. Domicile de chevaliers, princes, princesses et dragons, il représente une excursion privilégiée pour toute la famille. Mais il n’est pas la seule halte digne d’intérêt dans la campagne argovienne: d’autres châteaux valent aussi le détour!

PHOTO
Michel Jaussi
16 avril 2021

Depuis la gare de Lenzbourg, il faut compter 20 à 30 minutes de marche pour atteindre le château. Il est très facile de se repérer car ce dernier se situe en hauteur. On découvre en chemin la charmante vieille ville avec ses maisons basses, ses commerces, ses cafés et ses rues piétonnes. A ce propos, il est possible d’atteindre le château, depuis la gare, sans croiser de voitures. «Lenzbourg est adaptée aux piétons et aux familles», explique Olivier Vermeulen qui vit à Lenzbourg avec sa femme et ses enfants depuis plus de 18 ans. Ce photographe et key account manager dans une entreprise de la région, d’origine neuchâteloise, qui s’est improvisé guide francophone le jour de ma visite, s’exprime sur sa cité d’adoption avec un enthousiasme contagieux. Un café à l’emporter en main, pris chez Feines Kleines, un établissement aux airs de maison de poupée, il insiste notamment sur l’importance qu’a la culture dans cette bourgade, où tradition et modernité se côtoient: «Lenzbourg est extrêmement dynamique malgré sa petite taille.» Le très moderne Stapferhaus en face de la gare, avec des expositions thématiques immersives ou le musée Burghalde, juste avant la montée qui mène au château, confirment ses dires.

Château de Lenzbourg

Le château de Lenzbourg est considéré comme l’un des plus beaux édifices de Suisse. Résidence des comtes, siège des baillis bernois ou habitat d’une riche famille américaine, il reste le témoin de mille ans d’histoire. De 1100 à 1415, le château bâti par les Lenzbourg passe entre les mains de l’empereur Barberousse, des Kybourg et des Habsbourg. Puis 71 baillis bernois y résident entre 1415 et 1798. Au début du XIXe siècle, il appartient au canton d’Argovie.

Parmi les propriétaires marquants, on peut citer Lady Mildred Marion Bowes-Lyon, grand-tante de la reine Elisabeth II (fin XIXe siècle), ou encore la famille de l’explorateur polaire Lincoln Ellsworth (1911 à 1956).

En 1956, la ville de Lenzbourg et le canton d’Argovie achètent le domaine et créent la fondation du château de Lenzbourg.

Aujourd’hui, la bâtisse abrite des expositions pour découvrir le mode de vie durant les différentes époques, des ateliers pour enfants et des espaces thématiques pour se familiariser avec le quotidien des chevaliers.

Château de Wildegg

Le jardin du château de Lenzbourg offre un point de vue imprenable sur la campagne argovienne entre prairies, forêts et industries. Au loin, on aperçoit le château de Wildegg, aussi accessible à pied par différents itinéraires (voir l’encadré en fin d’article).

L’influence de Versailles est omniprésente dans cette bâtisse pleine de charme. Construite au XIIIe siècle par les Habsbourg, on doit cette touche française aux goûts de la famille de la petite noblesse des Effinger, qui y vécut durant onze générations, de 1483 à 1911.

En 1552 la foudre frappe le château de Wildegg, qui brûle quasi entièrement. Il est finalement reconstruit dans une version encore plus élaborée.

Un sublime jardin baroque et un style de vie inspiré de Versailles: bienvenue au château de Wildegg.

Un des plus beaux jardins baroques

Dans les 37 pièces fidèlement aménagées avec des meubles appartenant à la famille, le visiteur voyage dans le temps. Vaisselle en porcelaine, riche bibliothèque (les femmes de la famille avaient aussi un haut niveau d’éducation), atelier de peinture, horloges, lampes, armes, poêles, tapisseries: tout y est!

En 1912, Julie von Effinger, la dernière descendante de la famille qui, tout comme sa sœur, n’eut pas d’enfants, lègue la totalité du domaine à la Confédération. En 1917, le château est rattaché au Musée national suisse et s’ouvre au public. Depuis 2011, le château et le domaine appartiennent au canton d’Argovie.

L’immense jardin en contrebas invite à la flânerie. C’est aujourd’hui «l’un des plus beaux jardins baroques de Suisse», selon Irene Obi, guide francophone du château. Pour profiter d’un maximum de couleurs et de senteurs, elle conseille de s’y rendre en mai, bien qu’en toute saison le charme opère. Aujourd’hui, le jardin est exploité par Pro Specie Rara qui y plante des variétés rares.

Château de Hallwyl

La région compte d’autres châteaux, privés en partie. Parmi les bâtisses ouvertes au public, le château de Hallwyl, situé non loin, reste un incontournable. Il se distingue, lui aussi, par un style et une atmosphère qui lui sont propres. Il s’agit du plus aquatique des trois car il se trouve à proximité de la réserve naturelle du lac de Hallwil (la famille Hallwyl qui vécut dans ces lieux et le lac de Hallwil ne s’écrivent pas pareil!).

L’histoire de cet édifice, considéré comme l’un des plus beaux châteaux à douve de Suisse, débute au XIIe siècle, lorsque les seigneurs de Hallwyl fondèrent sur l’Aabach un modeste château fort. Au XIVe siècle Jean Ier de Hallwyl (1305–1348) transforma le lieu en un château à douves qui restera dans la famille durant 800 ans. Depuis 1994, il appartient au canton d’Argovie.

«Ce n’est pas Chillon, mais...»

Fait amusant durant mes visites, les responsables rencontrés ont commencé la présentation des châteaux par «ce n’est pas le château de Chillon, mais...» Pour s’excuser d’être fiers de ces bâtisses argoviennes. Pourtant, ces trois bijoux si riches en histoire, si bien conservés et rénovés, avec des espaces interactifs, modernes et nombre d’activités ludiques destinées aux enfants, n’ont aucun complexe à avoir. Une excursion en famille à agender spontanément car tous ont ouvert leurs portes en avril. 

 

Visitez les château à prix réduit grâce aux offres de Hello Family

www.hellofamily.ch

 

 


Idées de balades

Autour des châteaux

Pour toute la famille

Du château de Lenzbourg jusqu’à Wildegg, deux itinéraires m’ont été conseillés. Le premier longe la rivière Aabach depuis Lenzbourg via Niederlenz (durée 2 h 30). Le deuxième traverse des forêts (depuis le château partir en direction de Ruppers­wil) et passe par le milieu du canton d’Argovie. Des emplacements pour les grillades sont aménagés (durée de la marche 2 heures). Vers le château de Hallwyl, la plus célèbre des randonnées reste le tour du lac de Hallwil (5 heures pour en faire le tour).