Le boom des trottinettes électriques | Coopération
X

Recherches fréquentes

LIFESTYLE
MOBILITé

Le boom des trottinettes électriques

Une année après le succès des vélos électriques, c’est au tour des trottinettes à moteur de connaître une forte popularité en Suisse, surtout en milieu urbain. Tour d’horizon des bonnes pratiques pour une conduite en toute sécurité.

PHOTO
Pino Covino
20 septembre 2021
Notre rédacteur Christophe Mettral a testé pour vous une e-trottinette en plein centre de Délemont.

Notre rédacteur Christophe Mettral a testé pour vous une e-trottinette en plein centre de Délemont.

Certains l’ont testée, adoptée et ne peuvent plus s’en passer. D’autres la jalousent ou, bien au contraire, se montrent très critiques à son sujet. De plus en plus présente dans l’espace public, la trottinette électrique, aussi appelée «e-trottinette» ou «e-scooter», fait couler beaucoup d’encre. Ses ventes, quant à elles, continuent de grimper. Nadja Baumgartner, responsable sport et mobilité chez Brico+Loisirs, confirme cette effervescence autour du cyclomoteur léger: «Les achats de trottinettes électriques ont considérablement augmenté depuis l’été 2020. Les utilisateurs souhaitent se déplacer plus rapidement et sans grand effort.» De là à faire de l’ombre au vélo électrique? «Le marché de l’e-bike n’est pas comparable à celui de la trottinette électrique. Ce dernier s’avère particulièrement concurrentiel, notamment à cause des entreprises de location, qui sont de plus en plus nombreuses dans les villes.»

«On peut vite être surpris par la puissance de l’engin»

Nicolas Kessler porte-parole du Bureau de prévention des accidents

Mobilité douce et plaisir

Du côté des ventes en ligne, même constat: «Suite au succès grandissant de la mobilité électrique dans son ensemble, nous avons beaucoup investi dans les e-scooters et élargi notre assortiment», affirme Daniel Emmenegger, chef de produit chez microspot.ch. «Les critères les plus recherchés par nos clients concernent l’approbation du véhicule sur les routes, son autonomie, sa puissance et son coût. Les premiers prix débutent à 300 francs et grimpent jusqu’à 2000 francs.» Selon notre interlocuteur, cette forte demande a plusieurs raisons: «Les déplacements individuels sont en vogue, tout comme la volonté de moins utiliser sa voiture, d’éviter les transports publics et d’avoir du plaisir en conduisant.»

En revanche, ce récent succès a engendré une augmentation des accidents. Selon l’Office fédéral des routes (OFROU), tous les jours une personne est blessée en Suisse dans un accident impliquant une trottinette à propulsion électrique. Afin d’éviter cela, Nicolas Kessler, porte-parole du Bureau de prévention des accidents (BPA) recommande fortement de s’entraîner sur terrain privé avant de se lancer. «En tant que nouvel utilisateur, on peut en effet être vite surpris par la puissance de l’engin et ses capacités d’accélération.» Puis d’ajouter: «Il est important de bien vérifier la vitesse maximale du véhicule lors de son achat. Certains utilisateurs circulent illégalement sur le trottoir et d’autres se déplacent avec des modèles non autorisés.» Le BPA conseille aussi de porter des protège-poignets, coudières et genouillères ainsi que des vêtements clairs, des accessoires réfléchissants ou une lampe portable afin d’être bien visible sur la route.


Règles de circulation

L’essentiel à savoir

  • Age minimum: 14 ans
  • Permis de conduire: 14 ans avec permis M, 16 ans sans permis
  • Vitesse maximum du moteur: 20 km/h
  • Puissance du moteur: max 0,5 kW
  • Plaque: pas obligatoire
  • Casque: pas obligatoire, mais fortement recommandé

Pléthore d’applications

Depuis quelques mois, de nombreux prestataires offrent la possibilité de louer une e-trottinette à la minute via le smartphone. Parmi les applications les plus téléchargées: Bird, Lime, Circ, Tier et Voi. Pour le moment, le réseau locatif est essentiellement développé dans les villes de Suisse alémanique. Chaque application fonctionne de manière similaire: l’utilisateur géolocalise une trottinette en libre-service , scanne le code QR accolé à l’engin, l’utilise en toute sécurité, puis dépose celui-ci dans une zone autorisée lorsqu’il n’en a plus besoin.


 

La trottinette électrique se plie en quelques secondes et se transporte facilement.

J’ai testé pour vous

Le temps d’une matinée, j’ai essayé une e-trottinette en centre-ville de Delémont. Une première réussie!

Ce matin-là, je m’apprête à devenir infidèle. Après quinze ans de relation intense avec les transports en commun, je m’autorise un écart bien mérité. Le temps de quelques heures, je dis adieu aux bus surchargés, au brouhaha des quais de gare, aux clubs-sandwichs malodorants ainsi qu’aux compartiments trop climatisés. Pour la première fois, je vais tester la trottinette électrique, en solo et à l’air libre!

Pour une initiation en douceur, je me rends en ville de Delémont, où le trafic est plus calme qu’à Genève ou à Zurich. Mon e-trottinette entre les mains, je me lance sur le béton jurassien avec une certaine appréhension et une légère excitation. Je débute mon tour depuis la gare centrale. Immédiatement, c’est un sentiment de liberté que je ressens, semblable à celui éprouvé à vélo. Protégé par un casque antichoc, je passe le pont de la Maltière qui enjambe la Sorne, longe quelques terrasses timidement occupées, avant de monter vers la vieille ville.

Je prends rapidement mes marques et affronte les usagers de la route avec aisance. Pour un profane en matière de deux-roues électriques, je dirige l’appareil avec habileté et dose ma vitesse sans difficultés à l’aide d’une commande d’accélération placée sous la poignée droite.

Après deux heures d’apprentissage, je m’accorde une petite pause à la fontaine de la Vierge, située devant l’Hôtel de Ville. Je garde un œil sur ma trottinette électrique, calée devant moi à l’aide d’une mini béquille très pratique. Quelques minutes plus tard, je rejoins le centre-ville et me confronte à un trafic plus dense. J’arrive finalement à la gare, où mon initiation prend déjà fin et où mon train m’attend. Je plie ma trottinette de 14 kg et l’emporte avec moi à l’intérieur du wagon. Certes, mon entorse faite aux transports en commun aura été courte, mais suffisamment intense pour en garder un souvenir fort agréable!

 

 

Large choix chez Brico+Loisirs et Microspot.ch

Allegro E-Scooter City

20 km/h, 300 W, chez Brico+Loisirs, 699 fr

 

XIAOMI Mi Pro 2 Swiss Edition

20 km/h, 300 W, chez microspot.ch, 569 fr.

 

SEGWAY Ninebot

20 km/h, 350 W, chez microspot.ch, 749 fr.

 

MICRO Explorer

20 km/h, 500 W, chez microspot.ch, 1081 fr