Nul en cuisine? Suivez le guide! | Coopération
X

Recherches fréquentes

Nul en cuisine? Suivez le guide!

Vous savez à peine cuire des spaghettis et tremblez s’il faut gérer la préparation d’un repas? Il n’est jamais trop tard lorsqu’il s’agit d’apprendre à cuisiner. Nos conseils et une proposition de souper pour deux personnes.

PHOTO
Enya Todd
22 mars 2021

Préparer une salade, du riz ou un émincé, cela n’a rien de compliqué. Mais il faut connaître quelques règles et avoir le matériel de base, ainsi que les ingrédients! Petit guide à l’intention des personnes qui débutent en cuisine. En démarrant avec ce conseil: restez calme! Si l’eau de votre casserole de pâtes déborde, par exemple, baissez un peu le feu et mélangez avec la spatule. Tout rentrera dans l’ordre. Concentrez-vous sur vos préparations et procédez étape par étape.

Equipement et ustensiles

Au moins deux plaques de cuisson et un four s’imposent. Ainsi que ces ustensiles: une planche à découper, deux couteaux, un éplucheur, une râpe, un pot gradué (verre doseur), une balance de cuisine, deux saladiers, une passoire, une poêle anti­adhésive, deux spatules, un fouet, une louche, une petite casserole, une grande casserole, une plaque allant au four et un plat à gratin allant au four.

Inspiration

Internet est une mine d’or pour trouver des idées de repas! Google indique que l’an dernier, la recherche autour de l’alimentation a augmenté. Les Suisses ont surtout voulu connaître la manière de préparer soi-même de la pâte à pizza, de la levure, des sushis et des hamburgers. La spécialité la plus souvent demandée a été celle de la sauce hollandaise. Vous trouvez la recette en question, merveilleuse avec des asperges, et d’innombrables autres sur fooby.ch – classées par catégories. Pour ceux qui aiment les livres de recettes, comptez sur les ouvrages de Betty Bossi, leader suisse en matière de conseils cuisine et vie pratique. Et sur le «Croqu’menus» (Editions scolaires plus, Berne), très utile pour maîtriser les bases.

Liste et courses

Avant de faire vos achats, choisissez votre menu et préparez une liste. Vous n’oublierez ainsi aucun ingrédient, n’achèterez que ce dont vous avez besoin et gagnerez du temps. Avec deux sacs, un isotherme pour les produits à réfrigérer (prenez- les à la fin de vos courses afin de respecter la chaîne du froid) et un autre en papier ou en PET recyclés (Oecoplan) pour le reste, vous optimisez les rangements. Dès que vous arrivez chez vous, mettez les denrées du sac isotherme au réfrigérateur, entre 2 °C (viande, poisson) et 5 °C (produits laitiers). Pas d’urgence pour les provisions de l’autre sac.

Fruits et légumes: frigo ou pas?

La plupart des fruits et légumes se conservent bien dans les bacs prévus à cet effet tout en bas du réfrigérateur (limitez la consommation d’énergie: n’ouvrez que brièvement la porte de votre frigo!). Mais pour certains, notamment les fruits exotiques, c’est la température ambiante qui s’impose. C’est aussi le cas pour les pommes de terre (à l’abri de la lumière et idéalement entre 6 et 10 °C), les aubergines, les poivrons, les tomates ou encore les courgettes.

Un peu de vocabulaire

Place à quelques termes culinaires utiles pour débuter. CC et CS: dans les recettes, CC signifie cuillère à café, CS cuillère à soupe. Blanchir un légume: le cuire quelques minutes dans de l’eau bouillante salée. Suer des oignons: les cuire à feu doux dans un corps gras, jusqu’à ce qu’ils soient translucides. Déglacer: dissoudre les sucs de cuisson avec du vin, du cidre ou du bouillon pour récupérer les goûts en vue d’une sauce. Réduire: faire bouillir une préparation liquide afin d’en diminuer la quantité. Abaisser: étendre une pâte au rouleau à pâtisserie. Foncer: préparer une plaque (papier cuisson/beurre) et y déposer joliment la pâte.

Avant de commencer

On nettoie son plan de travail, c’est-à-dire l’endroit où l’on va cuisiner, et on se lave soigneusement les mains. On porte un tablier propre. On ne mélange jamais les aliments crus et cuits, et on se lave les mains entre chaque étape. On respecte les séparations entre la «zone propre» (préparation) de la «zone sale» (vaisselle, compost, poubelle). On lave les fruits et les légumes à l’eau froide.

Découpe

Un couteau doit être bien aiguisé. Ainsi, on limite les risques de coupure car on n’appuie que légèrement. Lors de la découpe, sur une bonne planche, on tient bien ses doigts, on fait glisser la lame et on reste toujours concentré, les yeux rivés sur ce que l’on fait. Infos sur les couteaux et tuto en vidéo pour couper les légumes: fooby.ch/couteaux

Oui aux vitamines!

Pour notre santé, consommons des fruits et des légumes frais! Il s’agit d’en intégrer à chaque repas, en les diversifiant. La campagne de prévention «5 par jour» recommande de manger trois portions de légumes et deux portions de fruits chaque jour, une portion correspondant approximativement à une poignée. Compter au moins une portion crue et préférer les produits régionaux et de saison. Il n’y a rien de plus simple que d’éplucher et de couper une carotte en bâtonnets à savourer tels quels ou à cuire quelques minutes dans de l’eau frémissante (délicieux, même sans sel).

Pommes de terre et légumes

La variante la plus simple, à l’eau, consiste à éplucher des pommes de terre crues, à les couper en morceaux et les immerger dans de l’eau salée. Porter à ébullition et cuire à feu moyen. Piquer un quart d’heure plus tard avec la pointe d’un couteau: si c’est tendre, elles sont cuites! Sinon, poursuivre la cuisson quelques minutes. Procéder de la même manière avec les légumes, en les mettant dans de l’eau bouillante et en piquant déjà après 8 min. Galette de röstis pour 2: éplucher 6 patates crues, les râper, saler, mélanger et faire dorer dans du beurre à rôtir dans une poêle antiadhésive à feu moyen, env. 12 min de chaque côté.

Goûtez!

La cuisine n’est pas une science exacte. Le meilleur moyen pour savoir si la cuisson et l’assaisonnement de vos préparations vous conviennent, c’est de les goûter! Et d’expérimenter des accords. Pour davantage de saveurs, pensez aux herbes aromatiques et aux épices.

Pâtes

Pour bien cuire des pâtes, ne lésinez pas sur l’eau, il en faut un grand volume (1 l par 100 g!), donc une grande casserole. L’eau doit comporter du sel – compter 1 cc de sel par litre d’eau. Faites-la bouillir avec le couvercle. Retirez-le et plongez-y les pâtes, remuez. Temps de cuisson, sans couvercle et à gros bouillons: selon le type de pâtes et ses préférences (goûter un spaghetti après 5 min). Tant que la pâte est translucide, elle n’est pas cuite.

Riz et Cie

A chaque riz sa quantité d’eau et de sel, ainsi que son mode de cuisson. Le mieux est de se référer à l’emballage. Idem pour les alternatives au riz que sont par exemple le quinoa, le couscous (semoule de blé dur), le boulgour, la semoule de maïs ou le sarrasin. A noter que le couscous dans sa variante rapide s’avère ultra pratique. Il suffit d’en verser un verre dans un saladier, d’ajouter la même quantité d’eau bouillante salée, de couvrir et de laisser reposer quelques minutes. Ajouter un filet d’huile d’olive, égrainer: c’est prêt!

Œufs

Pour préparer des œufs durs, pensez à ajouter une pincée de sel et une larme de vinaigre à l’eau de cuisson. Si la coquille fend, le contenu de l’œuf restera ainsi bien à l’intérieur grâce à une coagulation immédiate. Comptez env. 3 min de cuisson à gros bouillons pour des œufs à la coque, env. 6 min pour des œufs mollets et env. 8 min pour des œufs durs.

Légumineuses

Lentilles et pois chiches nécessitent souvent un trempage dans l’eau froide de plusieurs heures avant la cuisson (les mettre à tremper la veille). Il s’agit de bien lire les recommandations de l’emballage. Pour raccourcir le temps de cuisson, veillez à ne saler qu’à la fin, juste avant d’égoutter, les légumineuses non décortiquées. Les lentilles vertes se marient très bien aux œufs, au fromage à pâte dure et au poisson fumé.

Sauce à salade

Vous pouvez en préparer pour une semaine et la conserver au frigo, dans un bol ou dans un shaker prévu à cet effet. La base est simplissime: mettez de la moutarde au fond d’un saladier, ajoutez 1 tiers de vinaigre et 2 tiers d’huile, assaisonner. Juste avant de la mélanger à de la salade, y ajoutez selon ses goûts du miel, du séré, du lait, de l’échalote ou de l’oignon ainsi que des herbettes.

Viande

Le bon plan pour les débutants, c’est un émincé, qui supporte mieux une légère surcuisson qu’une entrecôte ou un morceau de filet de bœuf… Il s’agit de faire colorer l’émincé par portion à feu vif dans un corps gras. Ensuite, assaisonner, ajouter du liquide (eau, bouillon ou vin) et mijoter à couvert entre 20 min (veau, volaille) et 30 min (porc, bœuf).

Poisson

Misez d’abord sur du filet de cabillaud au four: c’est inratable! Pour ce faire, huiler un plat à gratin, y déposer le poisson. Assaisonner, ajouter du liquide (eau, bouillon de légumes, vin ou cidre) et cuire dans le four préchauffé à 200 °C entre 12 et 15 min.

Sauce simple pour viande ou poisson

Déglacez les sucs de viande ou de poisson avec un peu de vin, de cidre, de vinaigre balsamique ou d’eau. Laissez cuire 2-3 min, ajoutez-y vos herbettes ou vos épices préférées et un peu de crème selon vos goûts.

Gare aux incidents!

Pas touche aux plaques de cuisson, susceptibles d’être chaudes. Pour sortir un plat du four: servez-vous de gants ou de pattes prévus à cet effet. Vous avez fait tomber un corps gras par terre? Nettoyez immédiatement le sol: il y a un risque de chute.

Conseils antigaspi

Ne jetez pas les restes: conservez-les au réfrigérateur dans des boîtes hermétiques et mangez-les rapidement (le lendemain idéalement). Vous pouvez transformer un reste de pâtes ou de riz en salade. Et de légumes en gratin (huilez le plat): ajoutez-y une liaison œuf-lait-gruyère râpé et faites cuire au four à 200 °C jusqu’à belle allure. Si vous avez du pain sec, coupez-le en dés, faites-les dorer dans un peu de beurre et vous obtiendrez des croûtons. 

Un grand merci au cuisinier Jonathan Rusovsky, qui donne des cours à Agrilogie Centre d'enseignement des métiers de l’économie familiale, à Morges (VD). L’école dépend de la Direction générale de l'agriculture, de la viticulture et des affaires vétérinaires.


Un souper pour deux

Omelette

Ingrédients

  • 4 œufs
  • ½ dl de lait
  • 1 pincée de sel
  • 3 tours de moulin à poivre
  • 1 cc de beurre à rôtir
  • Garniture au choix: ciboulette ciselée, fromage frais, dés de jambon

Préparation

Casser les œufs dans un saladier. Y ajouter le lait, la pincée de sel et les 3 tours de moulin à poivre. Fouetter vigoureusement. Faire chauffer le beurre à rôtir dans une poêle anti­adhésive. Verser d’un coup le contenu du saladier et chauffer l’omelette à feu vif jusqu’à ce que la texture soit solide, mais la surface encore «baveuse». Sur la moitié de l’omelette, disposer votre garniture préférée et refermer l’autre moitié par-dessus en vous aidant de deux spatules. Faire glisser le tout sur une grande assiette plate et servir de suite, avec la salade.

 

Salade verte

Ingrédients

  • 1 salade
  • 2 cc de moutarde
  • 1 cs de vinaigre
  • 3 cs d’huile d’olive
  • sel, poivre
  • 1 oignon botte

Préparation

Couper le pied de la salade et enlever les éventuelles feuilles sèches ou abîmées. Effeuiller la salade et déposer les feuilles dans un bain d’eau froide. Egoutter dans une passoire et répéter une fois l’opération. Pour la sauce, mettre la moutarde au fond d’un saladier. Y ajouter le vinaigre et l’huile, assaisonner. Hacher l’oignon botte, avec la verdure. Déposer la salade bien égouttée ou passée dans l’essoreuse à salade sur la sauce, ajouter l’oignon. Mélanger le tout juste avant la dégustation.

Variantes: opter pour un mélange de salades tout prêt. Adoucir la sauce selon son goût, avec du séré par exemple. Ajouter ses herbettes/graines préférées juste avant de servir.

 

Tarte aux pommes

Ingrédients

Pour une plaque ronde de 24 cm de diamètre

  • 50 g de farine
  • 1 pincée de sel
  • 70 g de beurre
  • ½ dl d’eau froide
  • 5 pommes
  • 3 cs de sucre
  • un peu de cannelle en poudre
  • quelques flocons de beurre

Préparation

Pour la pâte brisée, mettre la farine dans un grand saladier. Ajouter le sel et le beurre bien froid (juste sorti du frigo) en morceaux. Sabler du bout des doigts, de manière à obtenir une texture qui évoque le sable. Ajouter l’eau, former une boule avec les mains. L’emballer dans du film alimentaire et laisser reposer une demi-heure au frigo. Fariner le plan de travail, y déposer la boule de pâte et la faire tourner dans la farine et l’abaisser en rond à l’aide d’un rouleau à pâtisserie afin d’obtenir une taille légèrement supérieure à celle de votre plaque (pour les bords). Prendre une feuille de papier cuisson et la déposer sur le fond de la plaque. Découper le surplus. Alternative sans papier cuisson: graisser le fond et le bord, parsemer de farine. Poser la pâte sur la plaque ainsi préparée en soignant le bord. Piquer le fond avec une fourchette. Eplucher les pommes, les couper en quartiers et retirer le cœur (si vous laissez la peau, optez pour de fines lanières). Les répartir joliment sur la pâte, parsemer de sucre, de cannelle et de flocons de beurre. Cuire env. 20 min dans le tiers inférieur du four préchauffé à 250 °C, en surveillant l’aspect dès 15 min. Sortir, laisser refroidir, démouler.