Une bombe vitaminée | Coopération
X

Recherches fréquentes

à LA UNE
ZOOM

Une bombe vitaminée

Les Suisses connaissent l’orange depuis relativement peu de temps. D’où vient cet agrume, comment est-il arrivé en Europe et pourquoi est-il si bon pour la santé?

PHOTO
Heiner H. Schmitt
15 février 2021
L?orange est le deuxième fruit exotique le plus consommé  en Suisse derrière  la banane. On compte en moyenne 8,6 kg d?oranges par année, par habitant.

L?orange est le deuxième fruit exotique le plus consommé en Suisse derrière la banane. On compte en moyenne 8,6 kg d?oranges par année, par habitant.

Sucrée, acidulée, et d’une belle couleur vive: l’orange est une invitée très convoitée dans nos foyers pendant les mois sombres d’automne et d’hiver. Les Suisses l’apprécient au point d’en manger en moyenne 8,6 kg par année, ce qui en fait le fruit exotique le plus consommé par habitant après la banane (11,8 kg).

Une arme contre la fatigue

«La pulpe d’une orange fraîche contient environ 53 mg de vitamine C, explique Isabel Drössler, du Service diététique de Coop. Son jus fraîchement pressé contient, quant à lui, 31 mg de cette précieuse vitamine.» Cette dernière est, en effet, particulièrement importante en hiver pour le bon fonctionnement du système immunitaire et du système nerveux. «La vitamine C aide également à prévenir la fatigue», explique la spécialiste.

L’orange représente ainsi le fruit idéal pour chasser le blues hivernal. «Deux oranges entières, ou le jus de trois oranges, suffisent pour répondre aux besoins quotidiens en vitamine C», poursuit Isabel Drössler. Des études montrent également que les flavonoïdes contenus dans ce fruit pourraient faire baisser le taux de cholestérol. Comme ils se trouvent principalement dans les couches externes de l’orange, il est conseillé de ne pas trop peler la peau blanche.

Selon toute vraisemblance, l’orange viendrait de Chine. Elle y est cultivée sous la forme d’un croisement entre la mandarine et le pamplemousse depuis environ 4000 ans. Mais on ne sait pas exactement comment elle a débarqué en Europe.

Conserver les oranges hors du frigo et jamais avec des pommes. Celles-ci diffusent une substance accélérant le processus de maturation.

Le rôle d’Alexandre le Grand

On pense que c’est Alexandre le Grand (356–323 av. J.-C.) qui a fait venir cet agrume de la péninsule arabique vers la Méditerranée. Jadis, on n’y cultivait que des oranges amères, car seules les fleurs parfumées des orangers étaient prisées.

Les oranges douces comestibles ont été introduites en Méditerranée par les marins portugais au XVe siècle. En Europe du Nord, elles ont fait leur apparition sous le nom de «pommes de Sina», Sina étant autrefois le nom désignant la Chine.

Pour le marché d’Europe du Nord

Ces fruits sont longtemps restés un phénomène marginal en Méditerranée. Les arbres n’étaient cultivés que sporadiquement. Tout au plus, les fruits étaient transformés en confitures et les fleurs en huile parfumée.

C’est à la fin du XVIIIe siècle que le marché de l’orange a soudainement pris son essor. La noblesse du Nord n’était plus la seule à s’y intéresser. Les agriculteurs espagnols plantèrent les premières orangeraies autour de Valence. Au fil des décennies, la demande n’a cessé d’augmenter.

La récolte des oranges a lieu en automne et en hiver, quand il fait le plus sombre et le plus froid dans le nord de l’Europe et lorsque l’offre du marché local des fruits est très restreinte. Il est intéressant de noter qu’aujourd'hui encore, la consommation d’oranges dans des pays comme l’Allemagne, le Royaume-Uni et la Suisse est plus élevée que dans les pays producteurs comme l’Espagne et l’Italie.

Au début du XXe siècle, le commerce des oranges a explosé et le fruit est devenu accessible à tous. «Comme à l’époque, encore aujourd’hui, la majorité de ces agrumes importés en Suisse provient d’Espagne et d’Italie, explique Vladimir Cob, directeur général d’Alifresca, une filiale de Coop spécialisée dans l’importation de fruits tropicaux. La région de Valence est toujours la plus grande région de culture d’Europe. Pendant la saison de la floraison, au printemps, elle est imprégnée d’un délicat parfum de fleurs d’orangers.» Selon la variété, la récolte commence en octobre ou plus tardivement. «Comme les oranges sont particulièrement sensibles à la pression, chaque fruit est contrôlé à la main sur l’arbre, cueilli et soigneusement placé en caisse», ajoute le spécialiste.

La couleur ne dicte pas le goût

En l’absence de froid, les écorces d’oranges restent vertes, mais conservent un goût savoureux. La couleur orange n’est donc pas un signe de maturité. «Les fruits ont besoin de nuits froides pour obtenir leur coloration caractéristique», explique Vladimir Cob. Si les fluctuations de température sont particulièrement élevées, des oranges sanguines se développent. C’est le cas en Sicile, par exemple, où les nuits peuvent afficher des températures autour de 5 °C et les journées plus de 20 °C.» Par conséquent, la majorité des oranges sanguines provient de cette île.

Boom des variétés sanguines

Il existe aujourd’hui plus de 400 variétés d’oranges. «En Suisse, les oranges blondes sont les plus appréciées, poursuit le spécialiste en transport logistique, qui a développé au fil des ans une véritable passion pour les fruits tropicaux. Elles ont une forte teneur en jus!» Les oranges Navel ont aussi du succès. Comme elles sont particulièrement faciles à peler, elles se consomment généralement sous forme de fruits frais. «En ce moment, les oranges demi-sanguines et sanguines ont de plus en plus la cote, constate Vladimir Cob, sans pouvoir en donner la raison. La demande en agrumes en général, et en oranges en particulier, a très fortement augmenté depuis le début de la pandémie.» Bref, on n’a pas fini d’entendre parler de ce fruit du soleil! 

Conserver les oranges hors du frigo et jamais avec des pommes. Celles-ci diffusent une substance accélérant le processus de maturation.

En bref

  • L’orange est originaire de Chine.
  • Cet agrume est connu en Suisse depuis un peu plus de 100 ans seulement.
  • Les oranges en vente en Suisse proviennent d’Espagne et d’Italie.
  • L’orange contient beaucoup de vitamine C, qui renforce le système immunitaire et nerveux.
  • Les oranges sanguines ont de plus en plus la cote. Elles viennent principalement de Sicile.

 

La couleur orange

Symboliques et significations

Contrairement à la Chine et à l’Inde, où on l’appelait «safran», la couleur orange n’a pas de nom en Europe jusqu’à la fin du Moyen Age. On la surnommait alors «jaune-rouge». Ce n’est qu’au moment où le fruit a conquis le continent européen que le nom est apparu. Cela fait de l’orange la seule couleur qui porte le nom d’un fruit! Grâce à sa luminosité, elle est censée égayer l’ambiance, promouvoir la sociabilité, accroître la créativité et susciter l’optimisme. L’orange est synonyme d’énergie, de plaisir, de dynamisme, de vivacité, de santé, d’envie d’action et de jeunesse. Dans la vie quotidienne, elle apparaît plus souvent qu’on ne le pense.

Dans le règne animal

Qu’il s’agisse de l’orang-outan, de l’écureuil, du renard, du tigre, de la carpe koï ou du poisson rouge: dans le règne animal, il existe de nombreuses espèces de couleur orange.

«Oranje» comme les Pays-Bas

Dans le football, les Néerlandais font la fête avec des maillots orange. C’est la couleur nationale des Pays-Bas. Cela est dû au fait que le roi descend de la maison d’Orange-Nassau, ­originaire de la ville française d’Orange. Et sa couleur est, bien évidemment, l’orange. Les Orangistes ayant adopté la ­religion protestante au fil des siècles, l’orange est souvent synonyme de protestantisme en Europe.

Dans les sports

Au judo, au karaté ou au jiu-jitsu, il existe une ceinture orange. Elle est portée par la plupart des débutants.

Dans les religions

Dans le bouddhisme, l’orange est une couleur importante. Elle est synonyme d’illumination. Cette couleur joue également un rôle dans l’hindouisme: la divinité Krishna est généralement représentée en robe orange.

En économie

Beaucoup d’entreprises utilisent la couleur orange dans leurs logos: outre Coop et Fust, citons Easyjet, Hermès, Harley-Davidson, Soundcloud, Ricardo, Fanta ou notre cher concurrent.

 

Les plus grands producteurs d’oranges

En millions de tonnes (2018)

  • Brésil 16.7
  • Chine 9.1
  • Inde 8.3
  • USA 4.8
  • Mexique 4.7
  • Espagne 3.6
  • Egypte 3.2
  • Indonésie 2.5
  • Turquie 1.9
  • Iran 1.8
  • Afrique du Sud 1.7
  • Pakistan 1.5
  • Italie 1.5

Source: Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture

Comme les plus grands pays producteurs ont une énorme demande intérieure, ils ne peuvent pas être en même temps de grands exportateurs. Dans ce domaine, l’Espagne arrive en tête, devant l’Afrique du Sud, l’Egypte et les USA.

Cuisine à l’orange? Des idées de recettes vous attendent dès la page 38.

Une couleur bien visible

Des camions-poubelle aux voitures de course

Pour donner un signal

L’orange est une couleur d'avertissement: de nombreux ouvriers, éboueurs ou encore les détenus, portent des vêtements orange. En outre, beaucoup d’appareils comme les balayeuses ou les camions à ordures sont peints en orange. Parce que la couleur contraste bien avec le bleu de la mer, les astronautes portent souvent des combinaisons spatiales orange. Ceci pour être facilement repérés lors de l’amerrissage. Les radeaux de sauvetage, les bouées et les boîtes noires des avions sont également orange.

Le Golden Gate Bridge

L’orange est une couleur de signalisation: le Golden Gate Bridge de San Francisco (Etats-Unis) est peint en orange foncé. Il est donc davantage visible à travers le brouillard qui recouvre souvent la ville.

«Orange your City»

A la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, les bâtiments des Nations unies sont illuminés en orange tous les mois de novembre depuis 2015 – accompagnés du slogan «Orange your City». De nombreux monuments des villes européennes affichent aussi cette couleur.

Le film culte

En 1971, Stanley Kubrick (1928-1999) adapte à l’écran le roman «L’orange mécanique» d’Anthony Burgess (1917-1993) et pose un jalon inquiétant dans l’histoire du cinéma.

La couleur de l’automne

Comme il y a de moins en moins de lumière en automne, les arbres à feuilles caduques réduisent leur production de chlorophylle. Les autres couleurs qui sont normalement masquées par le vert apparaissent alors dans les feuilles – surtout les tons orangés.

Très seventies

Dans les années 1970, l’orange est la couleur de la mode par excellence. Les jeunes l’utilisent pour se libérer du carcan des années 1950 et 1960. Les meubles et les objets de la vie quotidienne (en particulier ceux fabriqués dans un nouveau plastique) sont teints en orange.

La face sombre

Pendant la guerre du Vietnam, les Américains ont pulvérisé un herbicide à base de dioxine appelé «agent orange» sur de grandes surfaces, afin de défolier les forêts, empêchant ainsi les soldats ennemis de s’y cacher. Ce n’était pas l’agent lui-même qui était orange, mais les rayures sur les barils dans lesquels il était livré. Des centaines de milliers de personnes sont tombées malades et des millions de personnes souffrent encore aujourd’hui de malformations.