WhatsApp nous rend fous! | Coopération
X

Recherches fréquentes

WhatsApp nous rend fous!

L’application était censée simplifier nos communications. Or WhatsApp semble surtout exacerber nos travers! Certains interlocuteurs mettent nos nerfs à rude épreuve… Voici les différents profils qui nous agacent! Si tu t’y reconnais, prends garde... 

12 novembre 2020

 

1. Le moulin à paroles

Les mémos vocaux, oui, c’est pratique! Pas besoin de pianoter, on peut dicter un message, en un clic. Or si ton interlocuteur est trop bavard, c’est la galère. Se retrouver le téléphone collé à l’oreille pendant 20 minutes pour écouter le message sans queue ni tête d’une copine, ça fait grincer des dents. Elle aurait pu résumer les infos en un seul message... ou te lancer un coup de fil si elle avait si envie que ça de bavarder.

2. La mitraillette

Parmi les stressés sur WhatsApp, il y a celui qui n’a pas la patience de taper un message – puis de l’envoyer. Il préfère diviser son propos en 23 courtes interactions, et fait ainsi vibrer ton téléphone une vingtaine de fois à la minute. Stressant et fatigant!

3. Le minimaliste

Quoi que tu lui dises, sa réponse est identique. «Ok.» «Tu veux qu’on fasse un truc demain?» «Ok.» «J’ai ce super film à te recommander!» «Ok.» «Je dois t’avouer que je suis tombée amoureuse de toi...» «Ok.» Tu ne sauras jamais si cette froideur sur WhatsApp signifie qu’il ou elle n’est pas fan des grands discours, n’arrive pas vraiment à taper sur son clavier PRATIQUE ou… n’en a juste rien à cirer!

Concours Weekend

A gagner: 5x Samsung Galaxy S20 FE*

Pour gagner un Samsung Galaxy S20 FE, clique ici!
Date limite de participation: jeudi 19 novembre 2020, 16 heures

4. L’observateur silencieux

Elle rôde dans chaque groupe de discussion: la personne qui ne pipe mot, ne réagit jamais, mais ne fait pas mine de quitter le groupe. Bizarre. Etrange. C’est comme un fantôme qui plane sur la conversation.

5. L’asocial

« Pourquoi il ne répond pas? Et s’il lui était arrivé quelque chose?» Non, ne t’inquiète pas, ce profil d’utilisateur est juste… asocial. Il est sur WhatsApp, mais c’est plus un fardeau qu’autre chose pour lui. Il a désactivé toutes les fonctions qui indiquent s’il a lu ou non ton message. Même s’il a une centaine de notifications non lues qui clignotent, il ne stresse pas. Il s’en fiche.

6. Le fan d’emojis

Celui qui s’exprime en emojis peut être assez drôle, avec ses réponses en images. Mais le problème, c’est qu’une fois sur deux, on le comprend de travers. Une petite phrase de temps en temps ne serait pas de trop!
 

Edition complète »